• Facebook Social Icône

Tel: 06.17.59.41.83 

E-mail: labrador.blacksoldier@gmail.com

 

Visite uniquement sur rendez-vous 

77290 MITRY MORY 

Titulaire d'un Certificat de capacité

Siren : 829078484

Suivez nous sur Facebook

Nos conseils pour l'éducation de votre lABRADOR

Sachez qu’il est important de bien l’éduquer afin d’avoir un chien le plus sociable possible.

Il n’est pas agréable d’avoir un chien que l’on ne peut pas emmener chez des amis ou en vacances sous prétexte qu’il se conduit mal.

Il faut donc dès le départ adopter les bons gestes !

La socialisation:​

- Sortez votre chien de son environnement (jardin) en laisse tous les jours,

1 à 2 fois par jour.
- Faites-lui rencontrer un maximum de personnes.
- N’hésitez pas à l’emmener partout où vous le pouvez.


Plus il va voir de choses, plus il se sentira à l’aise et confiant partout.

La vie au quotidien:

Pour le couchage :

Prévoir un panier en plastique dur, sans rien à l’intérieur,

sauf éventuellement un vieux vêtement portant votre odeur.

Pas de panier en mousse, ni de tapis en mousse! 

Tout simplement parce que votre chiot risque de le détruire et en ingurgiter la mousse ; ce qui peut être extrêmement grave !

Pour les jouets :

Favorisez les jouets comestibles (os en peau de buffle, oreilles de porc séchées),

les cordes à nœuds (sans jouer au rapport de force),

les "Kongs", les jouets en plastique très durs !

 

Évitez tous les "pouic-pouic", car se sont des plastiques souples. Votre chiot peut le détruire et en avaler les petits morceaux. Il en est de même pour les balles de tennis.

Il est important que toute la famille respecte les principes de base.

Sachez que votre chien considère l’environnement familiale comme une meute.

Dans une meute, il y a un dominant et un dominé et, vous vous êtes le chef de la meute !

 

Ne vous laissez donc pas prendre votre place. Pour cela, ne lui donnez pas à manger à table.

Sinon votre chien se mettra à quémander, voir même à aboyer pour que vous lui donniez à manger.

Ne le laissez pas monter sur le canapé, le lit, vos genoux, car il prendra l’habitude de vous sauter dessus à chaque fois que vous allez vous asseoir.

Ces petits gestes à respecter sont importants pour un chien. Il est indispensable de veiller à suivre des règles élémentaires d’éducation en ayant un comportement toujours cohérent.

Ne pas autoriser un jour quelque chose qui sera interdit plus tard.


Un chiot a besoin de dormir beaucoup, aussi évitez de le déranger sans cesse.

Inutile de crier, son ouïe est très fine, prononcez lentement et clairement son nom pour attirer son attention et associez-le à chaque ordre.

Au début, choisissez les moments où il est disponible pour le familiariser

et invitez-le à venir vers vous pour lui apprendre à obéir.

L’appel de son nom doit correspondre à un ordre sympathique.

Il est évident que lorsque votre chiot a fait une bêtise, il ne faut pas le réprimander en prononçant son prénom, afin qu’il ne l’associe pas à quelque chose de désagréable.

Un simple « NON! » catégorique d’une voix ferme et sans équivoque lorsque vous le voyez commettre une action répréhensible sera suffisant.


Pour tout problème d’éducation, apprendre au chien à s’asseoir, se coucher, le « pas bouger », la marche au pied, nous vous conseillons de vous orienter vers des éducateurs canins avant que votre chien ne devienne incontrôlable. Il devient intéressant de prendre des cours d’éducation à partir de 4 mois.

La laisse

Très tôt, il faut habituer le chiot au port du collier, puis à la laisse.

Pour cela équipez- vous :
- D’un collier plat (tissus, cuir).
- D’une laisse courte (1 mètre maximum en tissu ou cuir)


Surtout pas de harnais, car vous n’avez pas un chien de traîneau !

Il ne doit pas vous tracter ! Et surtout pas de laisses enrouleur,

ou longe, car on ne peut pas se faire obéir de son chien quand il est à 5 mètres.


La marche en laisse peut débuter à la maison.

Par exemple, attachez-lui le collier, laissez-le lui en permanence.

Puis, le jour d’après, accrochez-lui la laisse et laissez-le se balader dans la maison avec la laisse au bout du collier (attention de ne pas le laisser mordiller la laisse).

Ensuite, prenez la laisse dans les mains sans effectuer de traction afin que cela reste un moment agréable pour lui. Répétez cette action sur plusieurs jours jusqu’à ce qu’il accepte le collier et la laisse.

La propreté:

Un chiot qui arrive dans une maison n’est généralement pas propre, sauf sur son lieu de couchage.
Le matin, dès que vous vous levez, la première chose à faire est de sortir tout de suite votre chiot.

Ne commencez pas à le caresser car, avec l’excitation, il peut se soulager.

Si cela vous est possible, il est souhaitable de lui donner à manger dehors.

Car, quand un chien mange, il a souvent envie de faire ses besoins dans les minutes qui suivent.

Pensez bien à le récompenser, par la voix ou par des caresses, dès qu’il s’exécute à l’endroit voulu.

De façon générale, essayez de sortir le chiot le plus fréquemment possible,

notamment après les repas et les siestes.

Nous vous conseillons aussi de sortir une dernière fois votre chiot juste avant de vous coucher.
Eviter la technique du papier journal dans la maison car le chiot va s’habituer à ce lieu et il attendra de rentrer à la maison pour faire ses besoins.


Si vous le prenez sur le fait, un « NON! » catégorique s’impose et vous l’amenez tout de suite dehors !


Inutile de lui mettre le nez dedans, un chiot ne comprendra pas cette attitude.

Pour lui, sentir toutes les odeurs présentes sur son chemin est naturel. Le chiot ne comprendra la réprimande que si elle a lieu lorsqu’il est prix sur le fait. 

La récompense :​

 

Sachez récompenser votre chiot!

Pour être efficace, la récompense doit être significative pour le chiot.

C'est-à-dire que le maître doit le féliciter par des caresses,

et des intonations de voix chaleureuses.

Votre chiot apprendra beaucoup plus vite dans une atmosphère sereine

et s’il perçoit la satisfaction de son maître.​​​​

La punition:​

Pour être efficace, elle doit intervenir sur le fait, sinon elle est inutile. 
La punition peut être directe, en saisissant par exemple la peau du cou du chiot en le secouant légèrement (ce qui est une reproduction du comportement maternel).

Ne jamais taper dans l’intention de faire mal !

La punition doit cesser immédiatement lorsque le chiot montre une posture de soumission.

Le jeu:​

Le jeu est un apprentissage des bonnes attitudes à prendre dans la vie.

C’est aussi un plaisir partagé et un moyen privilégié pour l’éduquer.

Le chiot aime mordiller, mâchouiller et même mordre.

S’il mordille les mains, il faut l’en empêcher.​

Les voyages:​

Pour tous les voyages, ne pas oublier son carnet de vaccination,

sa carte de tatouage ou d’identification.
 

Pour qu’il soit à l’aise en voiture,

il faut l’habituer tout petit à la prendre régulièrement,

pour tous types de trajet.

Comprenez l’appréhension que ressentira votre chien

quand il verra la voiture si vous ne la prenez que pour

l’emmener chez le vétérinaire !

 


 

Pour de long périples, il est préférable de lui donner sa ration au moins 10h avant le départ.

Et pensez à faire des arrêts boisson et pipi réguliers.